Tomber enceinte: facile, oui, mais...

Depuis qu'on est jeune, on nous m'attelle à quel point une grossesse est si vite arrivée, à quel point il faut utiliser des moyens de contraception parce qu'on peut tomber enceinte à tout moment. On nous fait peur, on nous fait croire que c'est facile pour tout le monde... mais ce n'est pas toujours le cas. Quand mon copain et moi avons décidé qu'on voulait un enfant, on le voulait maintenant. Un test négatif, deux tests négatifs, trois tests négatifs plus tard, j'ai bien compris que ce ne serait pas si simple. Si vous lisez cet article, peut-être que vous êtes dans la même situation que j'étais: vous en êtes à votre énième test de grossesse négatif et vous vous demandez ce que vous faites de «pas correct». J'en ai lu, moi aussi, des articles, et je m'en suis posé des questions. Dans ce billet, je vais vous parler de ce qui nous a aidé, non seulement à concevoir notre premier enfant, mais aussi à passer à travers ce processus qui peut être assez éprouvant.



Gardez ça pour vous


Je sais, on vous martèle de la fameuse question: «À quand les enfants?» et vous êtes tellement excités d'enfin répondre que vous essayez. Ce n'est peut-être pas la meilleure stratégie. Si c'était à refaire, je garderais ça pour moi. Simplement parce qu'une fois que les gens savent que c'est dans vos projets de façon imminente, ils ne pourront s'empêcher de vous demander «Et puis?» à chaque fois que vous leur parlez. Et ça, c'est le gros gros couteau que l'on peut rentrer dans la plaie d'un couple qui vient d'encore lire un test de grossesse négatif. S'en suivent les interrogations des indiscrets, les conseils des «experts» et les anecdotes de ceux pour qui ça a fonctionné du premier coup. Pour moi, ça générait énormément de stress et de questionnement: «Suis-je fertile?», «Qu'est-ce qu'on fait de mal?», «Pourquoi ça ne fonctionne pas?», «Je dois forcément avoir quelque chose qui cloche.» Bref, un beau cocktail pour que ça ne fonctionne pas parce qu'on se met trop de pression.



Suivez votre cycle menstruel


Quand on essaie de tomber enceinte, il est primordial de suivre son cycle menstruel comme si c'était le projet de recherche le plus important de votre vie. Pour ma part, j'ai adoré utiliser l'application Flo sur mon téléphone. Cette application est vraiment géniale parce qu'elle calcule tout pour vous. Il suffit d'y entrer le début et la fin des règles et elle détermine la fenêtre fertile selon le nombre de jours de votre cycle. Oui, faire un bébé, ça veut aussi dire d'organiser les rapports sexuels autour de votre ovulation. Ça peut sembler un peu moins sexy qu'on peut se l'imaginer quand on est adolescente, mais l'objectif commun de fonder une famille rend le moment unique et spécial malgré le rendez-vous au calendrier. Une autre chose que j'ai appréciée de l'application Flo, c'est les articles informatifs pour aider à mieux analyser son cycle. Quant aux tests d'ovulation, j'en ai essayé quelques modèles, mais le résultat était toujours plus ou moins clair et je n'ai jamais eu la certitude d'être bel et bien au jour de mon ovulation.





Consultez un médecin


Au bout de six mois d'essais, j'avais un peu lâché prise et j'ai pris rendez-vous avec un gynécologue pour vérifier si tout était dans l'ordre. J'ai demandé d'investiguer pour l'endométriose ou des fibromes utérins qui pourraient nuire à la conception et de faire un examen de routine. De mon côté, j'ai mentionné les antécédents familiaux et j'ai eu droit à une échographie afin d'aller valider le tout. Certains diront que c'était prématuré, parce que la moyenne des 30 ans et moins réussissent à concevoir en un an, mais je voulais en avoir le coeur net. Ces rendez-vous m'ont grandement soulagée parce que j'ai su que tout était beau avec mon système reproducteur, mais ça m'a aussi permis de discuter de la situation avec le médecin. Ce qui m'a été conseillé (dans mon langage vulgarisé de non-médecin) est de ne pas trop avoir de relations sexuelles dans la période fertile, car ça peut donner suite à un sperme dilué et de moins bonne qualité. Je sais, on veut tellement que ça fonctionne qu'on essaie tous les jours, mais ce n'est pas une stratégie gagnante. On m'a plutôt recommandé d'avoir des rapports aux deux jours, en commençant environ deux jours avant ma date présumée d'ovulation jusqu'à deux jours après.


Lâchez prise


Un conseil plus facile à dire qu'à faire. Pourtant, tous les couples chez qui concevoir a pris un peu plus de temps vous diront que ça a fonctionné quand ils ont finalement lâché prise. Pour ma part, quand j'ai pris rendez-vous avec le médecin, j'avais un peu lâché prise. Je me disais que si quelque chose clochait, j'en aurais le coeur net. Nous avions été moins strict sur le moment des rapports sexuels et pourtant, au moment où j'étais étendue sur la table d'examen, j'étais enceinte sans le savoir.


Bref, j'espère que cet article vous aidera si vous essayez d'avoir un enfant depuis quelques mois et que vous êtes désespérée comme je l'étais. Non, ce n'est pas facile pour tout le monde et c'est normal que ça prenne plus d'un essai. On grandit avec l'idée préconçue que c'est facile de tomber enceinte, mais si c'était aussi simple, on ne parlerait pas du miracle de la vie.